Shades of Magic T1 – V. E Schwab

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé. Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

 

 

Il y a quelques temps, j’ai reçu de la part des éditions Lumen, Shades of Magic de Victoria Schwab. Celui la je voulais le garder pour une occasion spéciale…Le Cold Winter Challenge 2017 organisé par Margaud Liseuse ! Je l’ai donc classé dans la catégorie “Flocons magiques” mais tout cela, je vous en reparlerai plus tard. 

L’intrigue commence dès les premières pages et c’est quelque chose que j’apprécie énormément dans un livre. En revanche, j’ai mis énormément de temps à le lire. N’y voyez aucun avis négatif, j’ai adoré ce livre ! Simplement, les partiels ont duré en tout 2 mois, ce qui a ralenti considérablement ma lecture…

Mais revenons à l’essentiel : ce livre est tout simplement une pure merveille ! L’histoire en elle même est très intéressante et l’univers que l’auteur développe est nouveau et bien ficelé. En effet, le chevauchement de mondes similaires est très bien écrit et l’auteur a fait le choix de développer ces mondes petit à petit, au fil de l’intrigue, ce qui rend l’univers plus digeste. Chaque monde possède ses propres caractéristiques et son rapport à la magie.

C’est un point que j’ai particulièrement aimé car j’avais peur que les mondes soient calqués les uns sur les autres et que j’y perde mon latin ! Encore une fois, le talent de Victoria Schwab y est pour quelque chose. 

On apprend donc qu’il y a 4 mondes, 4 Londres (Gris, Noir, Rouge et Blanc) qui autrefois étaient connectés. Malheureusement, une catastrophe conduit à la fermeture de ces portes inter-monde. Depuis, seuls les magiciens de « sang » , comme Kell sont encore capables de voyager, mais ces derniers sont de plus en plus rares…

Pour ce qui est de l’intrigue, on est très vite projeté au coeur de celle-ci ! Pour ma part, j’imaginais pleins de scénarios possibles et je partais dans tous les sens, tellement j’étais “à fond” dans la quête de Kell et Lila ! J’ai vraiment hâte de lire le second tome car la fin du premier laisse tout un tas de possibilités que cela en devient rageant ! 

Pour finir, je ne peux que vous le conseiller ! Foncez, les yeux fermés ! Et savourez ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Coup de coeur !
5

Vivement la suite !

Un très très bon premier roman qui annonce la couleur pour les deux qui suivent ! Bravo à l’auteur car c’est un pari risqué de développer 4 mondes à la fois.

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *