L’irresistible histoire du café Myrtille – Mary Simses

Hello mes loutres !! J’espère que vous allez bien ? Une promesse est une promesse, je vous écris une autre lecture de mon été 2018. D’ailleurs, où les avez vous passées ? Pour ma part, nous sommes allés à la montagne, à Valmorel, où j’ai découvert la randonnée, les marmotte, les rapaces mais aussi les myrtilles ! 

Quelle transition magnifique (je ne l’ai même pas fait exprès !) pour ma nouvelle chronique sur L’irrésistible histoire du café Myrtille publié aux éditions NIL. Ce livre fait également parti des précurseurs de leur nouvelle charte graphique et je dois dire qu’il est tout simplement somptueux. Allez, je vous embarque…

Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir…

 

 

Bon il faut que je vous le confesse…j’adore les myrtilles…en tarte, en muffin, en jus, nature, dans un yaourt, en thé….Vous l’aurez compris, ce roman était fait pour moi ! En plus de la couverture, j’ai trouvé le résumé très sympa même si l’on reste dans le cliché de “la femme d’affaire qui se retrouve éloignée de sa ville en mouvement pour se retrouver à la campagne”…Mais vous le savez aussi, c’est le genre d’histoires que j’aime. Un peu de romance par ci, un peu de romance par là, des mignonneries et des histoires de famille…Une jolie comédie romantique où tous les codes sont présents : deux mondes différents, une remise en question, des bouleversements, un combat de coqs et de l’amour…

Pour vous plonger un peu dans le contexte, nous nous trouvons en compagnie d’Ellen, une brillante avocate de New York, fiancée à un homme dont la carrière imminente de sénateur lui oblige une certaine retenue. Tout n’est que contrôle…Ses habits, son alimentation, ses fréquentations, son sport…Alors quand la grand-mère d’Ellen vient à mourir, la laissant en compagnie d’une lettre à remettre à son grand amour dans la petite ville de Beacon, nous assistons à une énorme remise en question. Et c’est la tout le sens premier du roman : arriver à faire prendre conscience au lecteur, que même une brillante carrière et une vie aisée ne rend pas forcément heureux. Car Ellen a tout ! Mais inconsciemment, il lui manque une petite part d’elle-même qu’elle retrouvera à Beacon. D’abord en se laissant aller avec un donuts, puis en découvrant de multiples secrets sur la vraie vie de sa grand-mère…

Concernant la plume de l’auteur, j’y ai beaucoup accroché. On ne se perd pas en détails et en descriptions de trois pages, il y a souvent des passages qui font sourire et c’est tout ce qu’on recherche finalement. On vit l’histoire à travers Ellen et ses émotions, il n’y a donc pas besoin d’en faire des tonnes. C’est simple, délicat et efficace. C’est ce que j’appelle un roman Doudou ou Feel Good et ça fait du bien. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Roman doudou à souhait
4

Pas un coup de coeur mais presque

On reste sur les clichés de la comédie romantique que j’adore 🙂 C’est chaud, c’est doux, c’est mignon et ça fait du bien !

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *