Le bruit des pages – Livia Meinzolt

Bonjour les loutres !! Enfin le soleil ne tape plus, je revis ! Je suis de la Team Automne moi ! Bon j’espère que vous avez passé un bel été 🙂 Le mien était studieux : stage, rapport de stage et soutenance la semaine prochaine. Voilà également les raisons de mon absence par ici 🙂

Mais, maintenant que je suis revenue, je voudrais vous parler d’un coup de coeur que j’ai eu cet été. Il avait déjà reçu un prix (Prix du Livre Romantique 2019), et je comprends pourquoi ! Voici, sans plus attendre, mon avis sur Le bruit des pages, de Livia Meinzolt, publié aux éditions Charleston.

Prix du livre romantique 2019, à la découverte de la nouvelle pépite française ! 

2016, Paris : La jeune Éva hérite d’une vieille librairie dans le quartier de la Butte aux Cailles. Les seules exigences du propriétaire avec lequel elle s’était liée d’amitié quelques mois plus tôt ? Que la librairie ne soit jamais revendue et qu’Eva y conserve un exemplaire d’un vieux roman russe et un tableau représentant une jeune femme, penchée sur un carnet aux pieds d’un acacia majestueux. Bientôt, Eva se prend à imaginer la vie de la jeune femme du tableau, une jeune aristocrate russe, pleine de rêves et d’idéaux au cœur de l’été 1916, qu’elle baptise Apollinariya Ivanovna Lubiova…

Mais tandis que les mois passent, fiction et réalité semblent se confondre. Et si la librairie renfermait des mystères insoupçonnés ? Le voyage d’Eva à Saint-Pétersbourg pourrait-il lui révéler d’autres secrets ?

Quel régal !

Bon déjà, si je dois être 100% honnête avec vous, je dois vous dire que tout ce qui touche de près ou de loin à la Russie me fascine. Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme la culture écossaise, je ne saurais vous expliquer cette attirance. Donc, déjà je pars avec une irrésistible envie de découvrir Eva et Apollinarya.

Je crois que ce qui m’a le plus surprise à la lecture de cette romance,  c’est la facilité avec laquelle l’autrice nous fait tourner les pages du livre. Une plume magnifique, un roman bourré de références littéraires françaises et russes, une librairie qui semble à l’abandon offerte en guise d’héritage, un mystérieux tableau que l’on ne doit retirer de la librairie sous aucun prétexte. On reste tout de même sur une romance, mais il y a tant d’enrichissements qu’elle passerait presque au second plan. L’autrice fait référence à énormément d’auteurs, notamment du Siècle des Lumières sans que l’on tombe dans un roman philosophique destiné à l’élite.

Autre chose que j’ai beaucoup aimé : l’alternance des chapitres entre Eva dans le présent et Polina, le personnage fictif d’Eva, dans le passé. Je me suis même surprise à attendre avec impatience ces retours dans la Russie du 20ème siècle. Découvrir Polina, son caractère, ses rêves, ses sentiments mais aussi la voir de plus en plus résister à cette bourgeoisie dans laquelle elle est coincée…Vous allez me dire que l’on reste encore une fois dans le schéma classique du roman à l’eau de rose, avec le beau jeune homme, d’une classe sociale différente, qui lui ouvre les yeux bla-bla-bla…Et je vous répondrais : Et alors ? C’est si bien écrit que les pages se tournent encore plus vite que ce que l’on pensait ! Et puis, vous n’avez pas lu la fin 😉

Alors, n’attendez plus et réchauffez votre coeur avec ce joli roman, en plus la saison des plaids et du chocolat chaud est arrivée 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Coup de coeur !
5

Réveillez la Anastasia qui sommeille en vous...

Un très beau roman qui mérite largement son Prix du Livre Romantique 2019 ! Allez y les yeux fermés.

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *