La fille du train – Paula Hawkins

Hello mes loutres !! Je vous retrouve enfin, après de longues semaines de déménagement, de travaux et de problèmes en tout genre ! J’espère que vous ne m’avez pas oublié depuis le temps ! Bon aujourd’hui, on va encore parler “livre”, mais cette fois-ci (et je crois que c’est un des premiers depuis l’ouverture de la section littéraire sur le blog), c’est une grosse déception…Je vais tenter de vous expliquer ce que je n’ai pas aimé, afin que cela soit constructif, et surtout par respect pour le travail de l’autrice. Cela va être compliqué, alors accrochez vous. 

 

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

 

 

Bon…je vais pas y aller par quatre chemins…J’ai détesté ce livre…Et pourtant je suis plutôt du type “public facile”…Pourquoi ? C’est la où je vais essayer de rassembler mes forces pour vous livrer un avis constructif ! J’ai commencé ce livre l’année dernière, dans le TGV Perpignan-Paris, et rien qu’aux premières pages j’ai senti que lui et moi, nous n’allions pas passer un bon moment. 

Pourtant, avant de l’acheter, je n’ai entendu que de beaux éloges ! Parfois la sur médiatisation ne fait pas que du bon 😉 A croire que je suis une ovnie qui s’est ennuyée du début à la fin. Le pire, c’est que j’ai du mal à concevoir cette idée d’abandonner un livre. Je ne sais pas, j’essaye toujours de le finir en me disant, peut être que le début est long, il va surement y avoir quelque chose de positif, pense à l’auteur et à ce qu’il a voulu dire…

Si la quatrième de couverture m’avait plutôt attirée, je n’ai été convaincue ni par la plume de l’auteur, ni par le personnage principal Rachel. Pour moi, devoir lire les déboires d’une femme saoule en permanence ne m’intéresse pas. Tout chez elle m’horripile : sa façon d’être, de penser, et de prendre des décisions à la limite du ridicule frisant même la schizophrénie…Cette femme avait surtout besoin de se faire interner pour de multiples problèmes ! Bref, elle et moi on est pas copine. Les deux autres personnages féminins sont névrosées à tel point que je ne comprends pas comment on peut se rattacher à l’une ou l’autre. Croyez moi, cela aurait été un homme qui aurait écrit cela, on en aurait entendu parler ! Pour moi, c’est vraiment un échec sur tous les plans. Même l’écriture est d’un ennui profond…C’est lent, creux, vide de sens et répétitif à tel point que j’ai sauté des chapitres (et cela ne m’arrive jamais!!)… 

L’histoire aurait pu être tellement bien avec cette idée de train pris tous les jours à la même heure, avec plein de rebondissements, et tous les ingrédients pour en faire un bon thriller, à la limite du psychologique (là je pense à un livre que j’ai vraiment adoré de Natasha Preston dont je vous reparlerai dans une autre chronique) mais non. Plat. Sans intérêt. Fin prévisible. 

N’hésitez pas à partager votre avis si vous avez aimé ce livre, je suis ouverte à toute discussion et tout point de vue ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Pour l'encre
1

A fuir...

Passez votre chemin…Rien à voir, circulez, c’est une scène de crime…

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *