La boulangerie du bout du monde – Jenny Colgan

“Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…”

 

Il y a des livres pour lesquels on est de suite attiré par la couverture…C’est ce qu’il s’est passé pour La petite boulangerie du bout du monde lors d’une flânerie à la Fnac. En tant que blogueuse “Food” au commencement d’un avocat en cuisine, je ne pouvais pas passer à coté de ce livre…mais un autre détail m’a également attiré vers lui…le macareu ! Oui je sais c’est idiot vu comme ça mais il suffit de pas grand chose pour attirer un lecteur. 

Bref, j’ai acheté ce livre pour nos vacances en Croatie cet été car s’il y a bien une période où j’adore lire c’est bien celle-ci ! Allongée sur le transat, avec cette petite odeur de monoï et le soleil qui réchauffe…Oulala je m’égare !!! Et puis en même temps, j’adore lire en hiver aussi sous mon plaid donc bon… 

S’il est vrai que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre, à partir du moment où Polly décide de prendre sa vie en main, le roman prend une toute autre tournure. Le début se met en place lentement, on y voit l’échec de sa relation et de son entreprise puis sa prise de conscience et son besoin de changer de vie à Cornouailles qui apporte un souffle nouveau au roman. Polly prend un risque, celui de changer de vie pour se consacrer à sa passion, la boulange. Mais la boulangère du village ne voit pas cela d’un très bon oeil. A partir de ce moment là, je n’ai plus quitté le livre ! J’ai aimé les personnages qu’elle rencontre tous autant qu’ils soient, découvrir l’univers impitoyable des marins pêcheurs mais aussi j’ai adoré la complicité avec l’animal. D’ailleurs, vous l’aurez compris il est question de boulange là dedans, je me suis surprise à sentir l’odeur de pain chaud…Le livre terminé, je me même suis lancée dans une foccacia aux olives ! 

Si je devais décrire ce livre, je dirai que c’est un magnifique roman de vacances, une lecture légère où on est vite pris par l’intrigue qui se joue. Pour moi, cela a été mon coup de coeur, je vous le conseille vivement si vous souhaitez vous évader et je n’hésiterai pas à le relire ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Coup de coeur !
5

Ce que j'ai aimé

J’ai tout aimé dans ce livre ! Il m’a donné même donné faim ! Je vous le conseille vivement, c’est un gros coup de coeur.

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *