Atelier 750g sur les fromages de Suisse

Franck Lefèvre, responsable de la “Collective des Fromages de Suisse” sur le marché français, nous a convié à un événement autour des ces produits, à l’atelier 750g.
 
image 
Cet organisme de promotion des fromages de Suisse sur le plan international à une politique simple: adapter son discours en fonction des pays, des besoins, du marché. La Suisse, c’est 400 fromages, quasiment autant que de fromages français! Il existe en fait une spécialité par canton, voire par village, sans compter les productions d’alpages. L’année dernière, les français ont consommé presque 6000 tonnes de fromages de Suisse, dont plus de 2000 tonnes de Gruyère A.O.P. suisse et 1500 tonnes d’Emmental A.O.P. suisse, ce qui positionne la France 3ème rang mondial en terme d’importations de fromages de Suisse, après l’Allemagne et l’Italie. 

image

 

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que déjà Louis XIV avait du Gruyère suisse à sa table, gruyère dont l’origine remonte à l’an 1115 au village de Gruyères (et oui!) et est consommé dans plus de 55 pays. Quant à l’Emmentaler A.O.P. suisse, il est originaire de la vallée de l’Emme qui lui a aussi donné son nom (canton de Berne). Ce fromage à trous existe depuis le 13ème siècle.

Conclusion: l’emmental français trouve donc son origine en Suisse!

La spécificité de la Suisse est que ses fromages sont toujours élaborés artisanalement. La “Collective des Fromages de Suisse” a d’ailleurs créé un site, FromagesDeSuisse.com qui donne plus de détails sur les fromages, propose des centaines de recettes autour de ses produits. Comme les français consomment 24kg de fromage par an, il serait bon de varier un peu les plaisirs, et de s’intéresser enfin à ces beaux produits. Rappelons que si l’emmental est le fromage le plus consommé en France, c’est surtout en tant qu’ingrédient, dans des recettes.

image

 

Autre détail d’importance: alors que l’on commence à parler de street-food en France, c’est un mode de consommation courant chez nos voisins, mode de consommation ou le fromage tient un rôle majeur. Une autre bonne façon d’en consommer!

 

image

 

Nous avons aussi pu goûter la “tête de moine” (ci-dessus en photo, étonnante, et globalement adoptée par tous les participants. Dernier détail: certains d’entre vous connaissent le Mont d’Or, livré dans une boite d’épicéa, pour faciliter son transport, et disponible à Noël. Et bien il a son pendant Suisse, le “Vacherin Mont-d’Or” également A.O.P.!

 

image

 

Bonusles recettes des Cupcakes et des Bagels en photo ci-dessus!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *