After T1 – Anna Todd

 

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

 

Qu’est ce que j’ai mis comme temps pour me décider à le lire ou à passer mon chemin !! Ce livre je l’ai vu, revu en boutique mais aussi sur Booktube, j’ai lu la quatrième de couverture au moins une bonne vingtaine de fois, j’ai hésité longtemps et puis un jour j’ai pris mon courage à deux mains ! Et même lorsque Hugo New Romance m’a fait parvenir un exemplaire de la première saison, là encore j’ai attendu avant de le lire…

Quand je vous dis qu’à certains moments je suis incapable de prendre une décision, ce n’est pas une blague ! Et pour être honnête avec vous, je vais vous lister toutes les raisons qui m’ont fait hésiter si longtemps :

  • J’avais peur de tomber dans le cliché de la romance niaise et gnangnan.
  • J’avais peur du regard des gens sur le contenu de ma lecture.
  • Je me disais qu’on ne pouvait pas qualifier le livre de grande littérature.
  • Je n’avais pas envie perdre 17 euros pour ne pas l’aimer et ensuite le revendre.
  • J’ai entendu tellement d’avis aussi bien positifs que négatifs que je n’arrivais pas à trancher.

Bref, tout un tas de raisons aussi stupides les unes que les autres…Je l’ai même appelé “Roman Bouse” à sa sortie en librairie..Vous voyez, je lui avait fait une réputation ignoble alors que je ne l’avais même pas lu.

Et puis un jour, la révélation ! Un matin d’été, après avoir fini Avant Toi et pleuré comme une madeleine, je me suis dis : “Bon, Manon, là à ce moment précis tu as besoin d’un petit roman léger, facile à digérer avec une romance dont on connait déjà la fin”. J’ai donc emporté avec moi After dans le métro, et n’écoutant que mon courage, j’ai commencé le premier chapitre !

BIM – Grosse claque ! 45 minutes de métro plus tard (oui Boulogne de chez moi c’est un peu loin), j’avais déjà bien entamé ma lecture et était accro…Je n’arrivais plus à le lâcher et me suis même retrouvée à finir ma page en marchant sur le quai de la ligne 10. Très rassurant pour quelqu’un qui, des mois auparavant dénigrais le livre.

Sur l’histoire, je m’étais trompé. On a un cliché certes, de la petite étudiante modèle qui s’amourache petit à petit du Bad Boy de la fac. En revanche, ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est de voir au fur et à mesure des chapitres, les décisions qu’elle prend afin de se trouver et se connaitre. Son rôle de petite fille modèle laisse place à la vraie Tessa, avec des bonnes et mauvaises décisions.

Hardin lui aussi voit sa vie chamboulée avec l’arrivée de Tessa et la naissance de sentiments entre les deux est explosive. Tessa peut vite devenir pénible avec son comportement enfantin et la détresse psychologique de Hardin corse le tout. Bien sur ce n’est pas un grand classique de la littérature comme Orgeuil et Préjugés ou encore Jane Eyre mais quand même l’auteur arrive à nous tenir en haleine pendant 600 pages. Sa plume est belle, souple et sans fioritures. Elle sait où elle veut nous emmener, et clairement nous torture avec tous ces rebondissements et coups de gueule. Bref, j’avais terminé ma lecture le lendemain. 

Quand je disais que j’avais peur du regard des gens c’est dans le sens où ce livre est directement classé au rayon “Erotique”. Je suis désolée mais le fait de l’avoir catégorisé ainsi peut mettre mal à l’aise certains lecteurs dans les lieux publics par exemple. Tout le monde sait que ce livre contient des scènes de sexe, ce n’est pas un fait nouveau. Maintenant est-ce que la personne qui lit ce genre de livre peut être rangée dans la case des “pervers” ? NON ! Si je vous dis cela c’est parce que j’ai vécu cette situation.

Je me rappelle très bien, lors de la sortie des Fifty Shades, avoir hésité (moins longtemps) avant de l’acheter. Puis une amie l’a lu et m’en a dit du bien donc j’ai sauté le pas. Et bien je vous assure que dans les transports en commun, il m’est arrivé de me faire traiter de “chaudasse” ou encore de “perversse” par des hommes et des femmes qui ne voyaient que l’aspect érotique du livre. Je peux vous assurer que cela vous refroidit du genre New Romance pendant un bout de temps.

Pour terminer, je ne peux que vous conseiller cette série si vous ne l’avez pas encore lu. Ne vous fiez pas à l’aspect de la “Fanfiction” sur les One Direction, pour ma part je ne l’ai pas vu du tout. Profitez de l’histoire d’amour entre Tessa et Hardin et n’ayez pas peur de lire de la New Romance !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Coup de coeur !
5

Une très belle romance

Une très belle histoire d’amour pleine de rebondissement comme c’est souvent le cas en vrai ! On s’accroche à ce livre et on ne tient plus en place pour lire la suite. Bravo !

Unavocatencuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *